Conclure une formation, faire un bilan

From M@gistère
Jump to navigation Jump to search

Retour : Les points clés de la mise en oeuvre

Pourquoi est-ce difficile ?

Peut-on vraiment conclure une formation ?

Comment définir la fin d'une formation : lors de l'archivage des parcours ? ou après analyse des transferts des acquis dans les pratiques professionnelles ? à la fin du présentiel ? Le bilan de satisfaction est un point d'étape qui doit servir d'appui pour aller plus loin. Qu'en fait-on ?

Le bilan de satisfaction sert peu au commanditaire, il est orienté plutôt du coté de l'affect que de la compétence.

Comment évaluer la pertinence du dispositif ?

Quels sont les acteurs qui font le bilan ? Équipe de formateurs et/ou corps d'inspection et/ou prestataire.

Quels sont des principes de l’action ? 

Bilan en 4 étapes :

  • bilan de satisfaction (ressenti)
  • analyse des compétences acquises
  • analyse du transfert
  • Retour sur investissement

Accompagner les participants pour mettre en valeur ce qu'ils ont acquis, ce qu'ils ont transféré (démarche portfolio) ?

Demander une production, une mise en œuvre, lors de la formation, possible en situation de découverte (niveau 1).

Quels sont les pièges à éviter ?

Évaluation déclarative uniquement.

Conclure dès la fin du temps asynchrone, l'accompagnement peut se prolonger jusqu'au transfert. Éviter les objectifs flous (dès la conception de la formation).

Comment progresser collectivement sur ce point ?

Bien définir les objectifs de la formation lors de la mise en œuvre.

Le formateur doit s'approprier les objectifs de la formation. Anticiper le bilan dès le départ, dans la scénarisation (c'est souvent la cas dans les formations hybride, problème lors des formations en présentiel).

Accompagner les stagiaires et les formateurs dans une démarche portfolio.

Prévoir des temps "bilan" en équipe : commanditaire, concepteur, formateur, tuteur.